Ces dernières années, la présence de différents canaux de communication se multipliant, les spécificités qui leurs sont propres nous ont incontestablement facilité le fait de pouvoir cibler un public précis et de lui adresser un message adapté à ses caractéristiques.

Pour ce faire, il faut savoir que 44% des marketeurs utiliseraient les informations récoltées en temps réel afin de mieux personnaliser leur communication, et cela, sur tous les canaux dont ils disposent.

Cependant, comment peut-on adapter ces messages de la meilleure façon qu’il soit et ainsi éviter une personnalisation beaucoup trop intrusive par rapport à notre cible?

En effet, la personnalisation d’un message communicationnel permet de fortifier la relation entre un client et une marque mais cela dit, une ultra-personnalisation de celui-ci pourrait le rendre contre-productif.

 

Pourquoi cela ?

 

Le consommateur est devenu sur-connecté et ferait face, en moyenne, à plus de 10000 messages publicitaires par jour, ce qui le rend plus exigeant et en attente d’une relation individuelle avec la marque et/ou l’entreprise qui s’adresse à lui, en souhaitant retrouver un contenu attrayant et propre à la marque.

C’est donc là qu’une personnalisation subtile du message a toute son importance puisque le consommateur, étant une personne à part entière et surtout informée des pratiques publicitaires à caractère ostentatoire, se méfie de plus en plus de tous ces messages publicitaires.

Notons ainsi qu’un message personnalisé peut, dans le meilleur des scénarios, amener le client à en savoir plus voire l’inciter à l’acte d’achat mais s’il est trop intrusif, le client le vivra comme une réelle atteinte à sa vie privée et pourrait même, dans le pire des cas, se désinscrire de toutes newsletters ou tout moyens mis en place pour que vous puissiez communiquer avec lui.

 L’enjeu est donc de pouvoir établir une relation de confiance avec le client en vue de réussir à établir un échange qui ensuite va se transformer en affinité comme par exemple, accompagner le prospect dans les différentes étapes de la démarche d’achat en créant une certaine proximité et sympathie avec le prospect (il se sentira reconnu et porteur d’intérêt puisqu’amenant une aide dans son parcours client), on parle dès lors de « personnalisation progressive ».

Par ailleurs, un contre-exemple serait le fait d’envoyer un e-mail chaque jour à un client épisodique et cela, systématiquement à la même heure afin d’inviter le client à bénéficier d’une promotion sur un produit donné.

Enfin, lorsqu’une bonne relation a été établie avec le client, il ne faut pas la négliger par la suite et elle doit être maintenue grâce à une écoute active et permanente du client tout en lui laissant une possibilité d’interagir avec la marque.